En 2011, les ventes résidentielles et les prix augmentent à Victoriaville, alors que le marché demeure stable à Drummondville

Drummondville, le 24 janvier 2012 - Selon les données du système MLS provincial, la Chambre immobilière du Centre-du-Québec indique que le nombre de ventes résidentielles dans l'agglomération de Victoriaville a crû de 6% par rapport à 2010 pour atteindre un total de 373 transactions.  De son côté, l'agglomération de Drummondville a connu une année plutôt stable avec des ventes en hausse de 1%, soit 574 transactions.

"À Victoriaville, l'unifamiliale et les plex ont toutes les deux contribué au dynamisme du marché résidentiel de l'agglomération en 2011.  Du côté de Drummondville, c'est la performance des plex qui explique la baisse des ventes", indique Muriel Mongeau, membre du conseil d'administration de la Chambre immobilière du Centre-du-Québec et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région.

À Victoriaville, les ventes d'unifamiliales et de plex ont connu des hausses respectives de 7% et de 19% par rapport à 2010.  En ce qui concerne Drummondville, la hausse de 2% du marché de l'unifamiliale a été trop faible pour compenser l'important recul enregistré du côté des plex en 2011 (-25%), et ce, malgré la faiblesse du poids relatif de ce segment dans le marché de l'agglomération.

Le prix médian des maisons unifamiliales étaient en hausse dans les deux agglomérations.  À Victoriaville, après avoir stagné en 2010, le prix médian de l'unifamiliale est reparti à la hausse avec une augmentation de 8% en 2011 pour atteindre 129 000$.  À Drummondville, après avoir connu une augmentation de 7% en 2010, le prix médian a atteint 146 000$ en 2011, en hausse de 1% par rapport à 2010.

Ralentissement de l'activité sur le marché résidentiel en fin d'année

Le quatrième trimestre de 2011 a été marqué par un ralentissement de l'activité sur le marché résidentiel de Victoriaville et Drummondville puisque les ventes ont diminué respectivement de 4% et de 2% par rapport à la même période l'an dernier.  Rappelons toutefois que le quatrième trimestre de 2010 y avait été particulièrement dynamique avec des hausses respectives de 22% et 18%.

Bilan 2011 pour la province: un léger recul des ventes, mais des prix toujours en hausse

Selon les données du système MLS provincial, la FCIQ indique que 77 258 transactions ont été conclues dans la province de Québec en 2011, une légère baisse de 3% par rapport à 2010.

"La FCIQ avait prévu que les ventes résidentielles diminueraient de 4% à l'échelle de la province en 2011.  L'année se termine toutefois sur une note plus positive avec un léger recul de 3%", indique Paul Cardinal, directeur, Analyse du marché pour la FCIQ.  "Comme en 2010, le marché de la revente du Québec a connu une évolution en deux temps.  Cette évolution s'est par contre faite de manière inversée par rapport à 2010 puisque cette année, ce sont les quatre premiers mois de l'année qui ont été marqués par des baisses de ventes, suivis d'une série de sept hausses mensuelles consécutives débutant en juin".

La copropriété est la seule catégorie à avoir affiché une hausse du nombre de transactions en 2011 avec 16 680 transactions, soit 1% de plus qu'en 2010.  Elle est aussi la seule catégorie de propriété à ne pas avoir enregistré de baisse annuelle des ventes à l'échelle provinciale depuis au moins 2001.  Après être demeurée stables en 2010, les ventes d'unifamiliales ont reculé de 4% en 2011 avec 53 371 transactions à travers la province.  La catégorie des plex a quant à elle enregistré une deuxième baisse annuelle consécutive, avec seulement 6 819 ventes soit 9% de moins qu'en 2010.

L'année 2011 a aussi été marquée par des hausses de prix modérées dans la province de Québec.  Mis à part les plex dans la RMR de Trois-Rivières, toutes les catégories de propriétés ont continué d'afficher un prix médian à la hausse, et ce, dans toutes les RMR de la province.  À l'échelle provinciale, le prix médian de l'unifamiliale a atteint 217 500$ en 2011, soit une croissance de 4% par rapport à 2010.

"En 2011, comme prévu, les conditions de marché ont donc continué de se détendre, avec une offre moyenne de 59 159 propriétés.  Ainsi, toutes les RMR du Québec, ont enregistré un relâchement des conditions de marché pour l'unifamiliale".


Retour à la page précédente